Projets Principaux

PROJETS PRINCIPAUX

 


 

TURFULOGXAMĀN

 


 

 

TURFU

Ce duo futuriste relève avec une simplicité déconcertante le pari de mêler les rythmes dansants de l’accordéon et les répétitions abstraites de l’électronique. Travaillant les longs crescendos de la techno, les dissonances de la boîte à frissons et la création d’émotions confuses, ces jeunes musiciens voyagent entre le bal et le club, dans une transe hypnotique, à la fois brute et festive.

Matthieu Souchet à la batterie et aux syntés (LoG, XAMAN, Science Fiction) vient de l’école du jazz et de l’électronique, mais le trad le met en joie particulièrement dans ce qu’il a de champêtre et dansant. Raphaël Decoster et son accordéon (Zlabya, Kate and Raphael) eux ont
écumés les bals en Europe, mais les vapeurs de musique électronique s’intensifiant, il devient difficile de ne pas y succomber. Leur direction commune : faire danser. S’inspirant de techno, de musique répétitive, de trad et d’espièglerie, ils construisent ensemble un répertoire de fête, d’amour, et d’amour pour la fête.

Après une centaine de dates et un premier EP en 2019, le duo s’apprête à sortir son premier album « Astrale Nouba » sur le label Airfono. Une esthétique plus électronique s’affirme et apparait alors le terme de « Dark Guinguette ». Dans un grand bal fluorescent, TURFU aborde les thèmes de la fougue, la frénésie ou l’ivresse. Ceux-ci sont traduits par des mélodies tantôt rustiques, tantôt sauvages, accompagnées par des rythmiques à propulsion synthétique.
Une réjouissante collaboration avec la chanteuse Kate Young (Moulettes, Carthy, Hardy, Farrell & Young) donne naissance au titre éponyme Astrale Nouba, chant traditionnel Bulgare mêlant techno pop et voix de sorcières sous cocktails. On retrouve également le guitariste Pierre Tereygeol (Leila Martial, Xaman) sur « Cercle » et le percussionniste Gino Groeneveld (Altın Gün, Jungle by night) sur « Poney Club ».

Explorant sans cesse les différents chemins vers le dancefloor, TURFU performe un live proche du DJset, enchaînant les morceaux sans coupure, au service d’une transe collective. Grâce à un récent dispositif vidéo créé par Kaspar Ravel, leurs concerts o rent une nouvelle dimension interactive.
Astrale Nouba est une fête cosmique célébrant le corps, le mouvement et l’allégresse. Elle altère les perceptions et emmène les danseurs sur orbite, pour un voyage électro et magnétique.

➤ Facebook : https://www.facebook.com/turfumusic/
➤ Bandcamp : https://turfu.bandcamp.com/
➤ Booking : booking@cavalcade-music.com, (Tina Gros) +33(0)6 87 14 80 09

 


 

 

LoG

Voguant entre rêveries contemplatives et rythmiques effrénées, LoG sculpte un univers hypnotisant dans lequel les textures se frottent pour faire jaillir l’énergie de la matière. Rigoureux et enivrant, le duo voyage entre musique électronique et acoustique. Héritiers de Flying Lotus, Aphex Twin et Battles, ce projet incarne l’apogée de longues années de collaborations entre deux musiciens amis depuis l’enfance.

Matthieu Souchet apprivoise la batterie en jazz au conservatoire d’Evry et s’implique très vite dans des projets éclectiques du jazz au hip-hop en passant par le rock. Bassiste de formation, Romain Gaudiche se plonge d’abord dans le rock et le jazz avant de découvrir l’électronique. Il étudie ensuite la musique contemporaine au CRR de Paris où naîtra sa passion pour la composition. Fort de cet apprentissage, il écrit ses premiers morceaux et fait appel à Matthieu pour leur donner du corps en live.

Le duo s’obstine pour élaborer une prestation détonante, subtil mariage entre machines et batterie. Ils se produisent sur de nombreuses scènes parisiennes (la Maroquinerie, la Flêche d’Or, le Divan du monde etc) réinventant une nouvelle narration à chacune de leurs performances. LoG trouve son essence sur scène à la frontière du synthétique et de l’organique. Batterie, sons anecdotiques et bientôt basse viennent réchauffer les matériaux électroniques.

Suite à cette première série de concerts, le groupe signe sur le label Eumolpe pour sortir Pandora, leur premier EP. Désormais, la composition se réalise en duo et accorde une place à part entière à la batterie. A la manière des albums de Pink Floyd, Pandora est une oeuvre fleuve pensée dans sa globalité. L’EP s’ouvre sur son propre processus de création, chaque morceau en retrace une étape, de l’émergence de l’idée à son aboutissement, véritable inception de la composition.

Le groupe pousse le vice jusqu’au bout et fait appel au designer Minh Ta pour habiller leur live et développer leur univers jusque dans l’artwork de la pochette. Ensemble, ils créent une expérimentation auditive et visuelle autour de la boite de Pandore. Minh imagine cinq photographies, une pour chaque morceau. Il flirte avec les évocations sonores, modelant et jouant avec le verre et la lumière, afin de les sublimer.

LoG compte bien retourner rapidement sur scène, espace qui a vu naître et mûrir la formation, avec un live à la fois fin et puissant qui parlera aussi bien à votre imaginaire qu’à votre corps.

➤ Facebook : https://www.facebook.com/wearelog
➤ Soundcloud : http://soundcloud.com/logmusic
➤ Contact : log.music.contact@gmail.com

 


 

 

XAMĀN

Entrelaçant différents plans rythmiques, Xaman crée des envolées célestes inlassablement ramenées à terre par une puissante machinerie tellurique. Ces méditations martèlent notre présence dans l’instant, entre deux songes chamaniques. Le groupe propose un univers entêtant, à la croisée de Steve Reich, Battles ou encore Radiohead.

Pour porter cette transe et soulever une masse sonore Pierre s’entoure de Benoît Lugué à la basse, Eli Frot au clavier, Emilien Véret à la clarinette basse et de Matthieu Souchet à la batterie. Entre échappées solitaires et points de rencontre, ils invoquent une douceur enivrante venue d’un autre temps. Du fond de l’abîme s’élève une poésie sonore électrique, un magma rythmique aux pulsations transfigurées.

Ces Mantras sont sublimées en live par le travail de l’ingénieur son Leo Grislain qui oeuvre à restituer la précision de l’ensemble et l’impression du détail. Rêvé comme une entité pluridisciplinaire, Xaman invite la vidéo et la lumière pour imaginer une expérience collective autour de la transe. Julien Vaugelade, vidéaste, imprégné de l’atmosphère du projet, collabore avec eux dès son origine. Entre créations complémentaires et improvisations synchronisées, une rencontre vivante se tisse entre la musique et l’image.

Après une année entre composition et scènes parisiennes, Xaman compte s’affirmer et proposer son univers à un plus large public. Le groupe a enregistré au Plan (Ris Orangis), berceau du projet, un album témoin de ce voyage polyrythmique qui sortira courant 2018.

Dirk Korell, fondateur du bureau de production Camin Aktion, les accompagne désormais pour le portage de production et l’administration.

La transe musicale de Xaman se propagera pour exalter nos corps. Le groupe envisage dorénavant de collaborer avec la danse pour développer scéniquement ces sensations extatiques. Xaman désire immerger le public dans une transe collective. La scénographie et la vidéo rejoindront la musique pour nous plonger dans cet imaginaire hypnotique. Une résidence de création sonore, visuelle et scénique est prévue pour avril  2018 au Plan à Ris Orangis.

Entre l’ici et un ailleurs halluciné, Xaman nous envoûte et suspend le temps dans une alchimie électrique qui vient nous captiver…

➤ Facebook : https://www.facebook.com/xamanmusic/